Gymlib Logo
Gymlib Logo
Gymlib Logo
Gymlib Logo

Notre catalogue d’enseignes

résultat

Gymlib

Gymlib propose le meilleur réseau d’activités sportives et de bien-être pour les salariés via un abonnement sans engagement donnant accès à 4 000 partenaires

Gymlib
156 rue de la Roquette75011Paris
pro@gymlib.comGymlib

Cohésion d'équipe : comment la développer ?

La cohésion d’équipe est à la fois recherchée par la direction, les managers et les collaborateurs. Sans une bonne entente et un échange d’informations fluide, il est au contraire difficile d’évoluer, d’innover et, plus largement, de parvenir à la performance. Découvrons quels sont les enjeux de la cohésion d’équipe et comment y parvenir dans les meilleures conditions.

Définition de la cohésion d'équipe

La cohésion d’équipe se définit par l’appartenance de chaque individu à un groupe ayant les mêmes objectifs au sein d’une entreprise. Et cela, grâce aux mêmes outils, au même niveau d’informations et au traitement semblable.

La cohésion d’équipe ne se décrète pas puisqu’elle demande à chaque salarié des efforts et au groupe d’intégrer chaque nouveau membre. De plus, les affinités – qui ne sont pas mathématiques – comptent et apportent leur lot de différences d’un groupe à l’autre. 

Pour autant, il est possible, à la fois par le recrutement, la QVT et le suivi des équipes, de créer les conditions qui favorisent une bonne cohésion.

À l’inverse, une mauvaise cohésion se traduit par :

  • Une atteinte difficile des objectifs 
  • Des dissensions entre les membres 
  • Un manque de communication avec le manager 
  • Une trop forte compétition interne

Qu'est-ce qu'une équipe ?

Les questions les plus simples n’obtiennent pas forcément de réponse évidente. Dans le dictionnaire, une équipe est un groupement d'individus ayant un but commun. Ce qui est aussi le propre d’une entreprise. 

Mais la notion d’équipe s’appuie aussi sur des groupes plus restreints au sein d’un seul groupe plus important. C’est par exemple le cas des services ou équipes métiers, ou bien d’équipes projets venus de services différents. Voilà toute la difficulté quant il s’agit d’insuffler la cohésion d’équipe à chaque instant.

Les piliers d'une bonne cohésion d'équipe

  • Le sentiment d’appartenance : au cœur de l’engagement des collaborateurs se situe l’appartenance à un groupe, parce que celui-ci poursuit les mêmes objectifs, procure la motivation nécessaire et apporte l’entraide.
  • La collaboration et la coopération : faire partie d’une équipe suppose de collaborer et de ne pas rester seul dans son coin. De la même manière, la cohésion a besoin que la répartition des tâches ait lieu de manière équilibrée. Enfin, la collaboration ne va pas sans la coopération ou l’accord tacite entre les membres de l’équipe pour travailler ensemble sur un même projet. 
  • La confiance : la cohésion d’équipe est aussi une histoire de confiance entre les collaborateurs et de loyauté. Celle-ci est directement reliée à la collaboration et au fait de donner à chacun voix au chapitre. 

Echange et partage de l'information

Parmi les éléments liés à la cohésion d’équipe, celui de l’échange et du partage d’informations est indispensable. Généralement, quand le sentiment de manque de cohésion survient, il est directement rattaché à la rétention - volontaire ou involontaire - d’informations. 

Les raisons sont à chercher du côté de dissensions entre certains collaborateurs, ou tout simplement parce que les outils utilisés pour la collaboration ne sont pas suffisamment pertinents. C’est ainsi qu’un membre de l’équipe peut manquer des conversations sur des outils tels que Slack ou sur sa boîte mail, notamment parce que les sollicitations sont trop nombreuses et empiètent sur son temps de travail. 

Il est alors important de travailler en amont sur le choix d’un outil qui facilite le partage des informations et dont l’expérience utilisateur est satisfaisante.

Un management averti

Au sommet de la cohésion d’équipe se situe le management. Lequel doit pouvoir mettre en place des conditions de travail qui favorisent le partage d’informations, la confiance et la coopération de chacun dans la bonne marche de l’entreprise.

En cela, le manager est le pivot central dont le travail doit entraîner :

  • La motivation 
  • L’engagement 
  • L’atteinte commune des objectifs 

Des intentions qui ne sont pas toujours évidentes, sachant que dans certaines entreprises les salariés peuvent être mis en concurrence : celui qui décroche le plus de clients et qui se voit octroyer des primes par exemple. Mais, même dans ce cas de figure, la cohésion sociale est possible tant que les informations de départ sont les mêmes et qu’un objectif commun entraîne l’engagement de chacun de la même manière.

Pourquoi travailler la cohésion d'équipe au sein de votre entreprise ?

La cohésion d’équipe, plutôt que les tensions et la compétition, n’est pas qu’un détail pour la performance de l’entreprise. Aujourd’hui, alors que la société change et que les jeunes générations sont dans une quête de sens lorsqu’elles entrent sur le marché du travail, les managers comme la direction ont tout intérêt à la favoriser.

Valoriser votre entreprise

La réputation d’une entreprise a toujours été essentielle pour sa pérennité. Cependant, aujourd’hui avec le digital, celle-ci est amplifiée sur tous les canaux. Si bien que lorsqu’un caillou entre dans son engrenage, toute sa notoriété peut être entachée et chaque événement négatif, comme une absence de cohésion, dévalorise l’entreprise tout entière. 

Or, lorsque les collaborateurs travaillent dans une ambiance agréable et que la cohésion est favorisée par un bon management, cela rejaillit sur l’image de marque. Pour lancer des partenariats, se placer à un bon niveau auprès du public et des futurs talents, il s’agit d’un argument fort.

 

Attractivité des talents

Parmi les enjeux fondamentaux de ces dernières années se trouve l’attractivité des talents (notamment au sein de la marque employeur). Ce sont tous les aspects qui favorisent sa notoriété auprès de futurs candidats, mais aussi de ses actuels collaborateurs, soit autant d’éléments qui comptent pour son quotidien et son avenir.  

Aujourd’hui cette attractivité ne va pas de soi. Elle demande aux entreprises des efforts importants qui ne sont pas uniquement basés sur la rémunération, mais aussi à la qualité de vie au travail qui est notamment reliée à la cohésion sociale. Des collaborateurs qui ne ressentent pas cela dans leur quotidien se démotivent plus vite et ne sont tout simplement pas heureux de se lever le matin pour rejoindre leur entreprise.

Pour susciter l’attractivité, il faut donc que la cohésion d’équipe transparaisse lorsqu’il s’agit de faire connaître sa culture d’entreprise aux candidats :

  • En ligne (sur LinkedIn principalement) 
  • Dans la fiche de poste
  • Lors des événements et salons de recrutement 
  • Lors de l’ensemble du processus de recrutement : sourcing, entretiens, onboarding

Rétention des talents

Les entreprises ont aujourd’hui toutes les peines du monde à retenir leurs nouveaux salariés quand elles ne mettent pas en place des actions fortes de rétention, notamment par la culture d’entreprise et la cohésion d’équipe. 

Selon la DARES (le service statistique du ministère du Travail), les démissions en juin et en juillet 2021 étaient de 10,4 % et 19,4 %, soit au-dessus des valeurs observées deux ans auparavant. Dans le même temps, les signatures de CDI ont augmenté, plus que les CDD, lors du 2e trimestre 2021. Ces deux aspects simultanés montrent qu’il est possible d’embaucher à pleine capacité des postes à pourvoir, mais que cela doit s’accompagner de nouvelles approches pour la qualité de vie au travail. 

Le nouveau rapport au travail qui a émergé à la suite de la pandémie de Covid invite dès lors les employeurs à repenser les conditions de travail qu’ils proposent et plus largement la raison d’être de l’entreprise. C’est d’ailleurs ce que souligne un rapport Deloitte intitulé « Turbulences dans la relation travailleur-employeur », en montrant que chaque employé a son rôle à jouer dans l’équation. Ainsi, pour conserver ses salariés aussi longtemps que possible, la notion d’appartenance au groupe est indispensable, et 44 % des dirigeants considèrent que l’apport du salarié est le facteur le plus important dans le sentiment d’appartenance.

Performance des salariés

Comme le dit l’adage, seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin. Un esprit d’équipe favorise mécaniquement une plus grande performance, à la fois collective et personnelle. Pour son équipe, un collaborateur se dépasse plus car il s’engage envers d’autres à aller vers le succès. 

Personnellement, l’équipe a une valeur de motivation supplémentaire : lorsque les autres avancent, on avance avec eux de peur d’être distancé. Ce qui suggère aussi que la performance collective n’efface pas la performance personnelle et la notion de compétition en creux qui peut toujours subsister.

Comment développer votre cohésion d'équipe ?

Une fois posées les bases de l’importance de la cohésion d’équipe, comment l’améliorer et ainsi faire passer son entreprise à un niveau supérieur de qualité de vie au travail et de performance collective ? 

Définir un objectif commun

L’objectif commun dans une équipe se traduit par exemple par la mise en place d’un projet ou encore le développement d’un produit. Derrière se trouvent des enjeux de performance et de croissance économique. Cette attente est connue de tous, mais au sein de l’équipe, l’objectif commun concret est celui de l’équipe avant tout, qui doit être finalisé dans un délai décidé en amont. 

De manière générale, chaque collaborateur doit savoir au sein de son équipe quelle est sa place, et vers quel but il doit tendre. Cela nécessite de la part des managers des objectifs définis et hiérarchisés. La précision des attentes est elle-même un corollaire des objectifs et de la cohésion d’équipe. Et cela s’appuie à la fois sur la stratégie globale et sur la culture d’entreprise.

Cela est d’autant plus important que dans la plupart des entreprises, les collaborateurs ne connaissent pas la vision et la stratégie de leur entreprise. Tout simplement parce que celles-ci n’ont pas été verbalisées et ni transmises comme un premier objectif commun, vers lequel tendent tous les autres à plus petite échelle. Pour cela, les managers doivent aussi traduire au sein des équipes l’identité de l’entreprise. 

La bonne gestion des conflits

Dans une équipe, la survenue de conflits est inévitable. Selon les sensibilités de chacun, les avis qui peuvent diverger, la cohésion d’équipe n’est pas un long fleuve tranquille. 

On distingue trois formes de conflits avec des portées différentes : 

  • Le conflit intrapersonnel, propre à chacun face à l’indécision par exemple
  • Le conflit interpersonnel, entre deux personnes 
  • Le conflit intragroupe au sein d’un même groupe (une équipe projet, un service)
  • Le conflit intergroupe entre plusieurs équipes

Pour gérer un conflit naissant déjà bien avancé dans une entreprise, les managers doivent d'abord en comprendre la teneur. Des difficultés sous-jacentes peuvent ainsi provenir de problématiques d'organisation du travail, ou des conflits de personnalités face à des choix qui peuvent s'opérer lors d'un projet par exemple. Certaines personnalités plus fortes peuvent tenter de prendre l’ascendant, notamment parce qu’elles sont plus extraverties. Quand d’autres auront plus de difficultés à s’affirmer.

La bonne gestion de conflit commence ainsi d’abord par les éviter… ! Pour cela, il faut équilibrer les équipes de travail en fonction des attentes de performances, lesquelles passent aussi par les personnalités. Des figures trop éloignées pouvant générer des conflits qui n’auraient pas pris d’ampleur au sein d’une équipe plus homogène. 

Lorsque les conflits surviennent, malgré cette précaution en amont, cela ne signifie pas que l’équipe ne fonctionne pas. Mais il faut prendre au sérieux tout conflit pour le désamorcer et trouver des solutions équilibrées.

Le rôle du leader

Dans chaque équipe, il existe un responsable du service, ou encore un chef de projet, et parfois des leaders qui s’imposent d’eux-mêmes. Ce leadership doit pouvoir se justifier par l’expérience et une aura naturelle. Mais, pour qu’il coïncide avec un esprit d’équipe, chacun doit être en accord. Cela demande une attention particulière de la part de la hiérarchie pour connaître les personnes qui travaillent déjà ensemble, et celles dont le rôle de conseil est apprécié notamment.

Ce leader doit dans tous les cas être aux manettes du travail quotidien, tout en devant animer l’équipe et soutenir cette cohésion sociale. Cela se traduit par :

  • La gestion quotidienne est à long terme des projets, dont il doit être le seul référent pour une information sûre  
  • L’instauration de la confiance par une écoute et le partage des informations 
  • La prise en compte des problématiques et l’aide à leur résolution  
  • L’observation du déroulement des projets, par une présence quotidienne et l’utilisation d’outils de collaboration sur lesquels il peut voir l’avancement des projets, les phases de doutes et les freins éventuels    

Des valeurs partagées

Une bonne cohésion d’équipe se définit aussi par l’appartenance de chacun des membres à une communauté de valeurs. Pour les nouvelles générations, il peut par exemple s’agir de l’inclusivité au sein de la création d’innovations, ou bien encore d’estimer si le niveau d’innovation correspond aux valeurs décrétées au départ. 

Le rapport entre la cohésion d’équipe et le partage des valeurs est indissociable. Pour autant, les valeurs ne doivent pas être choisies au hasard de l’époque, mais correspondre une fois encore à la stratégie de l’entreprise et aux talents qui l’ont rejointe sur ces mêmes bases. Si bien que cette cohésion d’équipe suppose déjà un recrutement qui s’appuie sur les mêmes valeurs.

Comment développer votre cohésion d'équipe autrement que par le travail ?

Insuffler la cohésion dans une équipe où l’envisager en amont ne s’appuie pas seulement sur le quotidien au travail. Former une équipe demande parfois du temps et une compréhension mutuelle. Après tout, un collègue n’est pas forcément un ami, et il n’est pas non plus nécessaire de tout connaître de sa vie pour apprécier travailler avec lui. Cependant, des activités communes qui ont d’autres buts que le travail permettent de nouer des liens différents qui favorisent au fil du temps une meilleure cohésion sociale.

Le rôle des team buildings d'entreprise 

Le concept de team building s’appuie directement sur sa traduction en français : la construction d’équipe. Mais plus largement, le team building signifie la construction de la cohésion d’équipe, autrement dit la mise en place d’activités en dehors du cadre du travail visant à créer une harmonie entre les individus qui rejaillira sur le travail d’équipe.

Les différentes activités de cohésion d’équipe sont apparues dans les années 80, d’abord aux États-Unis, et ont parfois subi un peu de dérision. Il faut dire que placer ses salariés dans un environnement différent a pu prêter à sourire. Mais, au fil du temps et d’approches beaucoup plus en phase avec le terrain et la réalité des entreprises, le team building est venu en renfort des directions et des managers. 

Parmi les activités les plus prisées par les collaborateurs eux-mêmes :

  • Les team buildings sportifs, qui en plus de favoriser la cohésion d’équipe, sont aussi un excellent moyen de prendre soin de la santé physique et mentale de ses salariés
  • Les team buildings artistiques qui permettent de développer la créativité de chacun et d’avoir un objectif commun. Par exemple une fresque collaborative qui met en scène des valeurs de l’entreprise, ou bien encore la réalisation d’un court-métrage sur la même thématique.
  • Les team buildings dédiés à la protection de l’environnement et à la biodiversité, par exemple en créant un jardin collaboratif sur le toit de l’entreprise ou dans un autre lieu. Un projet végétal comme celui-ci a aussi pour avantage de faire durer le projet, avec un suivi des plantations et un partage des récoltes.
  • Les team buildings solidaires, qui entrent directement dans les projets d’engagement de l’entreprise. Cela peut passer par une maraude pour aider les personnes sans-abri, la distribution de nourriture, ou encore une activité au contact de personnes en situation de handicap. 
  • Sans oublier de nombreux autres thématiques pour des team buildings parfois insolites tels qu’une murder party façon Cluedo, ou des jeux de rôles.

Aujourd’hui, toutes ces activités montrent leur pertinence pour améliorer la cohésion des équipes et entraîner de nouvelles affinités parmi les membres.  

Renforcement de la marque employeur pour un sentiment d'appartenance

La marque employeur, autrement dit la réputation de l’entreprise comme recruteur intéressant, fait aussi partie de la cohésion d’équipe. Elle s’inscrit aussi bien dans la culture d’entreprise que dans une gestion efficace du recrutement et de la présence en ligne de l’entreprise.

Pour être pertinent, ce choix de mettre en place une marque employeur plus visible doit aussi répondre à un besoin d’authenticité et de partage des valeurs. 

Ainsi, plus confiants à leur arrivée dans l’entreprise, les nouvelles recrues seront plus à l’aise pour intégrer une équipe dans les meilleures conditions. Cela bien sûr à condition que la promesse soit à la hauteur de la réalité.

Lorsque c’est le cas, la marque employeur favorise le sentiment d’appartenance, lequel entraîne la cohésion d’équipe. À la fois en dehors du travail et pleinement à l’intérieur, la marque employeur est essentielle.

Le rôle de la QVT pour vos salariés 

La qualité de vie au travail, la QVT, devenue la SQVT pour y inclure la santé, s’impose comme un critère de choix pour attirer les talents et les fidéliser. Elle est aussi une composante de la cohésion d’équipe. Et pour cause, des collaborateurs qui travaillent dans de bonnes conditions sont plus motivés pour travailler mieux et cela rejaillit sur leur équipe et sa performance.

Pour une meilleure SQVT, les activités sportives proposées en entreprise sont une solution globale qui complète les actions menées sur la charge de travail et son organisation, l’ergonomie des postes, la gestion du bruit, etc.

Quelques exemples d'activités pour renforcer la cohésion de vos équipes 

Les activités physiques qui améliorent la cohésion d’équipe ne sont pas forcément des sports d’équipe. Ce sont avant tout des sports qui génèrent l’entraide, le relais et un effort partagé

Cela peut donc aussi bien être le volley-ball que l’escalade, de même que des sports de combat qui, au lieu de générer de la compétition et de la crainte, mettent les adversaires au même niveau. La boxe peut par exemple être l’occasion de mieux comprendre les postures d’un collègue et de savoir répondre à ses interrogations. Les arts martiaux offrent quant à eux une approche qui s’appuie sur le respect et le match d’égal à égal. 

Dans toutes les solutions qui améliorent la cohésion d’équipe, l’important est d’inclure chaque individu vers un même but, en ayant le même niveau d’informations. C’est la clé pour avancer vers plus de performance collective.

Comme 600 entreprises, contribuez vous aussi au bien-être de vos équipes